samedi 22 septembre 2012

Shikoku Muchujin-Shikoku Haïku Méguri “Balade – Haïku dans l’île de Shikoku” (21)

SHIKOKU : 18 SEPTEMBRE


En premier plan, un oreiller d'été.


Les pluies nocturnes ont rafraîchi l’air et c’est avec plaisir que nous nous retrouvons tous au matin pour déjeuner devant la baie largement ouverte sur le jardin. Une grande sérénité se dégage de cet espace où les éléments, eau, pierre et air se combinent harmonieusement. Sous un souffle léger, les feuilles du saule balaient doucement l’espace au-dessus du ruisseau.








une tête rouge

entre les lentilles d’eau

des ombres s'agitent








Nous alignons les calligraphies exécutées par M. Noguchi pour les montrer à Mme Kei. De son côté, elle sort un jeu très ancien qui consiste à rassembler les deux valves d’un même coquillage. L’extérieur des coquilles est doré, l’intérieur offre soit le visage d’une femme jusqu’à mi-buste, soit la partie manquante de sa robe.

Okasan, 22 septembre 2012 20:54 :


Les coquillages sont très beaux.
J'ai entendu dire dans une conférence donnée par Dorothée de Boisseson, que le jour de mariage, les mariés reçoivent deux boites, une pour chacun, avec des coquillages peints, pour signifier qu'ils doivent toujours s'accorder comme les valves du coquillage.



Jeu des coquillages (Kaï-Awase)


kaï-awase
les deux parties rassemblées
je chasse un moustique






L’heure de nous séparer arrive. Nous promettons à Mme Kei de revenir un jour.



akishigure*
dans le contre-jour des êtres

meurent sitôt nés





*averse soudaine



Le voyage en train vers la ville de naissance de Shiki, Matsuyama, située dans la province d’Ehime, dure deux heures. A l’arrivée, nous sommes accueillis par une délégation de la préfecture et conduits vers le restaurant pour y déjeuner. Après quoi nous entreprenons la visite de Bansui'sou, maison construite dans un style français par son propriétaire qui séjourna plusieurs années en France. Il la fit bâtir à son retour à Matsuyama. Soseki et Shiki se sont plusieurs fois rencontrés dans ce lieu.




Masque No exposé à Bansui'sou



Château de Matsuyama (Matsuyama jo)




non loin dans la brume
l'île de Gogoshima
des voix dégringolent







Ce château inspira à Shiki le haïku suivant :

Ô Matsuyama
la tour du château plus haute
que le ciel d'automne


En milieu d’après-midi, nous sommes reçus par Monsieur Jokô, vice-préfet de la Province d’Ehime. Très heureux d'accueillir dans sa région des haïkistes français, il remet à chacune et à chacun un petit bijou représentant soit un vélo, une clé de sol, une chouette ou un cochon, orné d’une perle d’Ehime.

Pour rejoindre l’hôtel, nous traversons la rue commerçante où se trouvent de nombreuses boutiques de cadeaux et souvenirs. L’hôtel Tsubaki se situe dans le quartier de Dogo non loin de Dogo Onsen, des thermes très anciens.





8 commentaires:

  1. C'est très aérien ce post!

    J'aime beaucoup le haïku de la libellule!

    La sensibilité de Shiki me touche beaucoup! J'aime ses poèmes et percevoir son pays au travers votre voyage, c'est un cadeau!

    Les coquillages sont très beaux.
    J'ai entendu dire dans une conférence donnée par Dorothée de Boisseson, que le jour de mariage, les mariés reçoivent deux boites, une pour chacun, avec des coquillages peints, pour signifier qu'ils doivent toujours s'accorder comme les valves du coquillage ...

    C'est joli, n'est-ce pas?

    Saluez tout le monde de ma part, s'il vous plait ♥ Merci ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vous remercie, cher Okasan,de votre passage. J'ai plaisir à faire partager ces belles journées à Shikoku. Shiki est un de mes poètes préférés et cette journée qui lui a été consacrée était très émouvante.
      Votre précision sur les coquillages est passionnante, c'est une bien belle coutume.
      A très bientôt !

      Supprimer
  2. Merci de ns faire partager ainsi ton voyage, les photos et les haïkus comme une douce mélodie qui apaise l'esprit.

    Amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, cher Yanis. C'est dommage que ne puisse pas faire ce travail tous les soirs. A bientôt ! Amitiés.

      Supprimer
  3. Gâtés par les lieux, l'accueil. Que de bons souvenirs engrangés dans vos têtes!
    Merci du partage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Maïté, de magnifiques souvenirs qui resteront gravés. A bientôt !

      Supprimer