samedi 2 mars 2019

NaHaiWriMo en français - J. 28

J. 28 : Personnel scolaire

temps des vacances
les enfants du directeur
sur les balançoires

**

mercredi 27 février 2019

NaHaiWriMo en fraçais - J. 21-J. 27





J. 21 : Téléphones portables gênants



Paris-Rennes
tout le wagon vilipende

l'exubérant au portable





J. 22 : Myopie, presbytie et autres problèmes de vue



je m'endors
les yeux fatigués

de regarder la lune





J. 23 : Plats mijotés



grande marée
sur le ragoût de palourdes

thym et curry





J. 24 : Sorties et fêtes scolaires



bonhomme vert
20 gamins encordés

dans les clous





J. 25 : Brossage de cheveux


cheveux emmêlés
jusque dans la cuisine

une odeur de foin




J. 26 : Factures et comptes



feuille de paye
en guise de dernière ligne
"Vous nous devez…"





J. 27 : Conserves



la fin des haricots
plus la force
de desserrer le couvercle





**

mercredi 20 février 2019

NaHaiWriMo en français : J. 17- 18 - J. 19 - J. 20

J. 17 : Pile ou face



plage de naturistes
un homme côté pile
l'autre côté fesses



J. 18 : Diagnostic



premiers soleils
après diagnostic la chaudière
a rendu l'âme



J. 19 : Goutte à goutte


fin d'averse
la goutte sur le fil
tombera tombera pas ?



J. 20 : Petits d'animaux


tombé du nid
mais comment apprivoiser
un bébé merle ?



**

samedi 16 février 2019

NaHaiWriMo en français - Jours 14, 15, 16


J. 14 : Métro


Couloir du métro
envie de remonter le jean
du gars empêtré


J. 15


----


J. 16 : Traces de rouge à lèvres


matin blafard
au bord de la tasse
une empreinte rouge

**

mercredi 13 février 2019

NaHaiWriMo en français - J. 12 / J. 13

J. 12 : Gargouille église Saint-Jean en guise de gargouille un canon J. 13 : Panneau "Défense de dépasser"
sur le panneau la bave
d'un escargot **

lundi 11 février 2019

NaHaiWriMo en français - J. 11 - Panne

séance de dédicace
sur la table un seul stylo
sans encre

**

dimanche 10 février 2019

NaHaiWriMo en français - J. 10 - Nourritures dégoûtantes

effroi
au bord du four le pétoncle
me tire la langue


Les pétoncles sont des coquillages succulents qui se dégustent à la fin de l'hiver et au début du printemps, juste ouverts à la poêle ou au four. Un jour, enfant, alors que je m'amusais à les regarder s'entrebâiller à tour de rôle, l'un d'entre eux décolla ses valves d'un coup sec en tirant une affreuse langue rose. Il n'en fallut pas plus pour me tétaniser pendant une longue minute. Soudain muette et les yeux écarquillés, je me demandais quel diable pouvait bien se cacher-là, sous la coquille. Forcément par la suite, et jusqu'à l'adolescence, je refusai obstinément de consommer la chose.

**