vendredi 28 août 2020

 A rebrousse-temps


quatorze jours d'attente
ma première bise
au petits-enfants

 

réveillée par leurs voix

quand ils chuchoteront

ils seront déjà grands

 

balade en bateau 

entre masque et lunettes
un coup de soleil

 

à 21 heures
du monde encore sur la plage
soleil masqué

 

la porte refermée

seule

pas même une mouche

 

sur la terrasse
le chat et moi
sans un mot

 

**




dimanche 26 avril 2020

samedi 14 mars 2020

NAÎTRE ET RENAÎTRE

Le collectif Naître et Renaître est paru
aux éditions Pippa !

 



mon fils est un homme
ce gamin sur la photo
c'est pourtant bien lui !
(Germain Ridel)

temps à la pluie
la chenille du citronnier
a changé de couleur
(Monique Merabet)

camion désossé
dans son ventre le zonzon
des ouvrières
(Evelaine Lochu)


en chat
se réincarner mais
dans une bonne maison
(Germain Rehlinger)



http://www.pippa.fr/


**

samedi 29 février 2020

NaHaiWriMo 29 : LUNE

lune voilée
comme une traînée de poudre
cette épidémie

**

NaHaiWriMo 28 : Plume

vieux film
un porte-plume converse
avec un cahier

**



jeudi 27 février 2020

NaHaiWriMo 27 : LA GRELE

pif ! paf ! pif ! pif ! pif !
à chaque grêlon
rentrer la tête

**

mercredi 26 février 2020

NaHaiWriMo 27 : PARAPLUIE

baleine tordue
mon parapluie aussi
a du plomb dans l'aile


**

mardi 25 février 2020

NaHaiWriMo 25 : MONTAGNE

sur le bureau
une montagne de livres
vertige

**

un nuage avance
en forme de montagne
mes pensées ailleurs

**

lundi 24 février 2020

NaHaiWriMo 24 : SOULIERS

dimanche matin
le bruit de la brosse à reluire
sur les souliers

encore trop pressée
aux pieds deux chaussures
dépareillées

**

dimanche 23 février 2020

NaHaiWriMo 23 : Bien-être

le regard tendu
vers l'infini bleu de la mer

what else ?.

(Clin d’œil à Santoka)

**

samedi 22 février 2020

NaHaiWriMo 22 : motos, mobylettes

premiers rayons
les mobs des ados vrombissent
autour des filles

**

jeudi 20 février 2020

NaHaiWriMo 20 : PAYS NATAL

ruelle pavée
aux douze coups de midi
fillette immobile

terre de l'enfance
mêmes pierres même vent
d'autres vies

village natal
un lotissement remplace
les grands cèdres

ma maison d'enfance
j'ai oublié la couleur
des murs de ma chambre

envie de gratter
ce nom gravé inconnu
je suis née ici

et la classe rose ?
l'école transformée
en salle des fêtes

parc de mes jeux
qu'est-il devenu l'arbuste 
que j'avais pelé ?

Nuit de cauchemar
gonflés par une tornade
les flots en furie
broient les digues séculaires
ô mon pays délabré

Une pierre en moins
sur la margelle du puits
passage du temps
d'autres gamins insouciants
inventent les mêmes jeux

Ciel de giboulées
sur la place un vieux pêcheur
tire sur sa pipe
les volets clos de l'école
où je traçais mes premiers mots

Lueur au levant
dans la ruelle pavée
mon pas ralenti
sur la terre où je suis née
toujours la même émotion

La plage s'incline
sur la ligne d'horizon
vagues éclaircies
posant mes pas dans les siens
elle a tant aimé la mer

Au vieux cimetière
accroché là-bas sur l'île
leurs noms se délitent
en pensée je vais poser
dans leur nuit des myosotis

Haïkus et tankas extraits de La pluie bat la dune (les petits riens, 2009), Au bord de nulle part (Pippa, 2014), Écouter les heures (Prix du Livre Haïku APH 2012), de Villes en Rives (tankas, Editions du Tanka francophone, 2017).

mercredi 19 février 2020

NaHaiWriMo 19 : MYTHOLOGIE

Syracuse
au pied d'Icare il dépose
son galet-haïku

**

mardi 18 février 2020

NaHaiWriMo 18 : REVE, VOEU

Temple Zetsuji
remontant vers la lumière
je fais un vœu

** 

lundi 17 février 2020

NaHaiWriMo 17 : MASQUE

masque au concombre
sans les pépins
rajeunie de vingt ans

**

dimanche 16 février 2020

NaHaiWriMo 16 : ATTENTE

une femme
à sa fenêtre

attendant qui ?

**

samedi 15 février 2020

NaHaiWriMo 15 : Musique, instruments de musique

la tempête
s'achève en caresse
Rachmaninov

**

vendredi 14 février 2020

NaHaiWriMo 14 : Saint-Valentin

Saint-Valentin
ma langue sur la langue
de la praire

Clin d'oeil à :


Sur la langue d'une praire
La langue
D'une autre praire
Ozawa Minoru

**