vendredi 28 août 2020

 A rebrousse-temps


quatorze jours d'attente
ma première bise
au petits-enfants

 

réveillée par leurs voix

quand ils chuchoteront

ils seront déjà grands

 

balade en bateau 

entre masque et lunettes
un coup de soleil

 

à 21 heures
du monde encore sur la plage
soleil masqué

 

la porte refermée

seule

pas même une mouche

 

sur la terrasse
le chat et moi
sans un mot

 

**




6 commentaires:

  1. Ainsi passe la vie... Une belle suite de haïkus d'actualité vécue.

    RépondreSupprimer
  2. Tant que les mouches ne masquent pas le soleil, il y a de l'espoir!
    Merci pour ces jolis haïkus qui parlent de nos vie du moment...

    RépondreSupprimer
  3. Très belle suite !
    Prends bien soin de toi.
    Minik do

    RépondreSupprimer