samedi 16 février 2013

ROUGE


22 commentaires:

  1. Sont déjà de retour ! Pas encore vus chez nous au pied des tilleuls.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'étais étonnée ! Je crois bien avoir entendu aussi quelque lézard près d'un vieux mur.

      Supprimer
    2. Dès que possible, je cherche...

      Supprimer
  2. ...et pas de "mégère gendarmicide" en vue!
    Brassens rit tout bas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce clin d’œil sympathique à notre poète-chanteur sétois, Colo !

      Supprimer
  3. La vie reprend , jolie découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de faire un tour sur votre blog. Quelles superbes photos et quelle poésie dans le regard que vous jetez sur le monde !

      Supprimer
    2. J'aurais dû dire "que vous posez sur le monde"...

      Supprimer
    3. Je n'ai pas le retour de vos (ou de tes réponses), alors j'oublie souvent d'aller voir... C'est très gentil , merci, je pense que la poésie en mots ou en images peut nous rapprocher... j'aimerais partager en poésie, cela me stimule...

      Supprimer
    4. Oui, bien sûr, il faut essayer ! Le haïku est un peu comme la photo, un instantané : il fixe l'instant présent en quelques mots, quelques traits, en se gardant de tout dire. Le vocabulaire est simple mais précis. Avec les superbes photos que vous faites, vous obtiendriez de beaux résultats en tentant le haïsha (ou haïga), c'est à dire le photo-haïku. Normalement, la photo est le haïku ne doivent pas être redondants. Ici, par exemple, j'aurais pu suggérer davantage. Quoi que... le thème étant "rouge", je l'ai traité implicitement. A bientôt !

      Supprimer
  4. Masques de saison - la nature frémit.

    RépondreSupprimer
  5. Point d'escarmouche avec eux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait ? Ils ont peut-être l'amour vache...

      Supprimer
  6. les gendarmettes aussi en connaissent un rayon!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sais-tu comment reconnaître le sexe ?

      Supprimer
    2. Oui,bien sûr, aux cils qui sont plus longs et légèrement recourbés.

      Supprimer
    3. Ah, mais oui ! Où avais-je la tête ?

      Supprimer
  7. C'est pas juste ! C'est pas juste ! Il fait assez chaud chez vous pour faire sortir les gendarmes et leur faire faire toutes sortes de choses... alors que chez nous, c'est toujours le grand froid (treize sous zéro ce matin lorsque je faisais ma marche, avec une température ressentie de moins 21, à cause du vent du nord...). On n'est définitivement pas sorti du bois, comme on dit ici - de printemps point de signe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et encore, je ne t'ai pas montré les mimosas, les amandiers, les cerisiers en fleur et les pâquerettes, myosotis... et j'en passe ! 13° ici l'après-midi ! Courage ! Tu vas bientôt voir le bout "du bois".

      Supprimer
  8. gendarmes suisses
    sortent de leur trou d'écorce
    c'est un bon signe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gendarmes rétais, en l'occurrence. Il sont plus précoces que les lézards !

      Supprimer