jeudi 4 février 2010

quiétude
le couchant
à portée d'aile


nuit
le silence
se referme
sur le cri d'un oiseau

3 commentaires:

  1. Bonjour mido, Mop : le monosyllabe a finalement valeur de point d'orgue. C'est un champ ouvert, infini.

    RépondreSupprimer