mercredi 13 mars 2013

TIERRA DE NADIE

 
 
 
Aube naissante
au bruit du vent
la vache meugle
 
La pluie cesse
les merles ressuscitent
les lombrics
 
Comme il me regarde
le lombric que je déterre
avec la pelle !
 
 
Salim BELLEN : Tierra de Nadie (mouches, moines et papillons), traduit de l'espagnol par Josette Pellet et Daniel Py, éditions Unicité, février 2013.
 
**

12 commentaires:

  1. L'aventure continue. La vie ordinaire est glorifiée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime beaucoup cette vie ordinaire et l'humour qui pointe souvent.

      Supprimer
  2. Et j'adore le dessin sur la page couverture !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour danièle

    Merci de ns présenter un auteur, en ns donnant l'eau à la bouche avec ces 3 haïku.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un auteur que j'aime bien. D'ailleurs, je vais bientôt publier de lui, dans le cadre de mon association l'AFAH, "Le singe renifle en décembre, haïbuns" (Editions unicité / AFAH).

      Supprimer
  4. Il avait de l'humour ce haïjin, trop tôt disparu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime l'humour en haïku ! Beau dimanche, minik-do !

      Supprimer
  5. Une belle terre à explorer !

    RépondreSupprimer
  6. Le titre "tierra de nadie" résonne en moi des paroles suivantes:
    "
    nadie nadie nadie que enfrente no hay nadie
    que es nadie la muerte si va en tu montura

    galopa caballo cuatralbo

    jinete del pueblo

    que la tierra es tuya

    a galopar a galopar hasta enterrarlos en el mar"


    RépondreSupprimer