lundi 30 mai 2022

TANKA

Tanka inspiré par ma visite à la demeure de Judith Gautier et à sa tombe (à Saint-Énogat, quartier de Dinard). La femme de lettres, fille de Théophile Gautier, est née en 1845 et décédée en 1917. Elle était férue de poésie japonaise. Son recueil Poëmes de la libellule offre les premiers tanka japonais traduits en français.

Le tanka date du VIIIe siècle japonais : il est l'ancêtre du haïku. Composé en 31 syllabes (5-7-5/ 7-7), il correspond à l'évocation d'un moment particulier ; le début est descriptif, la fin glisse vers l'intériorité, expression d'un sentiment ou réflexion intime. Ses grands thèmes sont la nature, l'amour, la mort.

 

Terre de Judith

à pas lents fouler la grève

qu'elle foula jadis

serait-ce une libellule

sur la touffe d'armeria ?

 

D. D.

(Écrire, Lire – Le Dit de 100 poètes contemporains, recueil collectif dirigé par Janick Belleau, Pippa, 2020)

2 commentaires: