jeudi 21 janvier 2016


marchant sur la rive -
encore
un récalcitrant

**

12 commentaires:

  1. Réponses
    1. Je suis bien d’accord, mais plus tu veux être libre, plus tu sembles aux autres récalcitrant. Je connais la chanson !

      Supprimer
    2. Bernard 56 (gregam@wanadoo.fr)22 janvier 2016 à 11:00

      Pliant
      Ployant
      Fardeau

      Supprimer
    3. Un modèle d'adaptation, Bernard !

      Supprimer
  2. staid minds
    to the force of nature
    a flexed bow

    __We may bow to some forces, but our hearts stay true to our being. We can remain staid but flexible, as is this tree limb. _m

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nature continues to give us lessons, Magyar !

      Supprimer
  3. Oh, ceux que je préfère, les arbres qui s'adaptent, merci Danièle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils sont extraordinaires. Et tellement beaux ! A bientôt, Colo.

      Supprimer
  4. Beau, beau, beau, honorable pin! Ses racines sont profondes, pour le reste, il s'adapte, toujours fidèle à lui même pour notre plus grand plaisir. Je m'arrête toujours à la vue d'un pin. Dans mon petit jardin, des pignons bretons ont germé dans un pot depuis très longtemps. A présent, l'arbre mis en terre grandit vers le ciel lentement. Cette image est magnifique ma chère Danièle et le haïku en dit long. Belle et inspirée Année ♡ Amitiés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre visite, Lune. Très belle année 2016 également.

      Supprimer
  5. L'ensemble photo/haïku est très beau. Et bien sûr ce magnifique pin rebelle, libre, récalcitrant.
    Une interrogation toutefois. S'il n'y avait pas la photo?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Monique, indissociables. Mail il n'échappera à personne que je n'ai pas spécialement voulu écrire un haïku : je m'amuse aussi.

      Supprimer