jeudi 28 juin 2012

Folkestone
les yeux de l'octogénaire
pétillants


passage interdit
le seul à s'aventurer
l'écureuil


retour en train
une tête bat la cadence
en dormant

**

12 commentaires:

  1. Derrière l'écureuil, sans nul doute, marche l'octognéaire ;)

    RépondreSupprimer
  2. Pourquoi toujours dire du mal des vieux ! (smile)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ;-)) Certains jeunes sont beaucoup plus vieux que cet octogénaire...

      Supprimer
  3. retour au train
    train
    quotidien...

    RépondreSupprimer
  4. Souvenirs de mon beau-père dont les yeux noirs, malicieux, pétillaient en chantonnant tout le jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vif dans sa tête et dans son corps, Colo !

      Supprimer
  5. Fine group. I wasn't able to post poems or comments while on vacation; I'll see if that can be worked out.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Thanks Bill ! That's fine. Sometimes it doesn't work... It also happens to me.

      Supprimer