jeudi 10 mai 2012

cassant
la tige de l'asperge
le cri d'un faisan
**
 

10 commentaires:

  1. Une scène de "la vie ordinaire" bien dans le contexte haïku.

    RépondreSupprimer
  2. Du son à l'image.... Bien "entenduvu"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Ötli ! Le soir, en pleine nature, les faisans grouillent partout.

      Supprimer
  3. 2/7/5, serait-ce un haïbun ou un texte libre?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Rien, il me semble, qui fasse ici penser au haïbun. Un simple haïku libre.

      Supprimer
  4. les ciseaux de l'horizon
    coupent un doigt du soleil
    et son sang nous asperge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Colère noire à l'horizon :
      quelqu'un a déchiré
      le soleil.

      Supprimer