dimanche 15 novembre 2015

KUKAÏ BRETON



novembre profond
tard dans la nuit leur message
"en sécurité"

**


KUKAÏ BRETON : VANNES : SAMEDI 14 NOVEMBRE 2015. INVITÉE D'HONNEUR : ANNIE-CLAUDE PRUD'HOMME, HAÏJIN QUÉBECOISE RÉSIDANT A RIMOUSKI.
Nous étions 11participant.es, + 1 spectatrice, + 1 auteure fantôme.
Après quelques instants d'échanges consacrés aux événements dramatiques de la nuit (Annie-Claude avait apporté des fleurs pour remettre un peu de gaîté aux cœurs), nous avons ouvert ce premier kukaï de la rentrée.
Annie-Claude a d'abord présenté son recueil de haïkus, "Déjeuner à la pointe"*, publié aux éditions Tire-Veille, fin 2015.
* Pointe de Rimouski (Bas-St-Laurent, Québec)

"vent du nord
le capitaine à la barre
aussi droit que le mât"

Puis plusieurs haïjins ont lu leurs haïkus, en écho aux siens.

Enfin, a eu lieu le kukaï proprement dit.

Un aperçu de nos créations :

4 voix :
Ressac
la mer emporte avec elle
le bruit des galets
(Florence​)

3 voix
plage disparue
le vent chargé d'embruns
brouille mes verres
(Bikko​)


la dernière feuille
reste accrochée à la branche -
l'amie sauvée
(Chantal)


déclin du jour
sur le silence des algues
le cri d'un canard
(Danièle)

Mer miroir
en quête de jeunesse
le vieux marin
(Laodina ?)

matin d'errance ~
retrouver la confiance
au bras du vent
Fran​)

2 voix
messages éphémères
le vent du large nous apporte
des flocons d'écume
(Michel D.)

Rires effacés
les balles ont éclaté
un grand vide
(Michèle)

route de l'Anildut
sous les nuages noirs
un pied-de-vent*
*rayon de lumière sous les nuages (Acadie)
(Annie-Claude)

Bourrasques rincées
Contre vents et marées
Reste un vantard
(Steph​)

voiliers au grand vent
deux femmes face à l'horizon
réajustent leurs voiles
(Annie-Claude)

A la fin du kukaï, Annie-Claude a dédicacé "Déjeuner à la pointe".


**

11 commentaires:

  1. Ce message, que j'ai reçu aussi... la lueur dans les ténèbres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sombres heures. Un peu de lumière en poésie. Bonne semaine !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci, Marcel. Ces rencontres sont toujours bien agrables, surtout à des moments pareils.

      Supprimer
  3. J'aime beaucoup ce "pied-de-vent" et tous ces haïkus teintés de gravité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les expressions de nos amis québécois sont souvent très imagées. Une belle rencontre !

      Supprimer
  4. C'est beau à lire, tout en délicatesse malgré les échos de chagrin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Aliénor. Écrire redonne toujours un peu de baume au cœur.

      Supprimer
  5. mainsheet sings
    gunwale at this water's edge
    windward

    RépondreSupprimer
  6. Fine work(s) here_! This boat is returning to port OK. (Could be, -hale? -)
    _m

    a kind light
    through this dark and stormy hail
    __ __ __ __ . __

    RépondreSupprimer