dimanche 10 novembre 2013

Les petits riens





André CAYREL : Les petits riens, Lulu éditions, 2013



Nuit noire. Alors que je suis en train de lire Les petits riens, le vent de novembre siffle dans la pinède. 

Dans ce recueil aussi, dès les premières pages, tout vole et virevolte, surtout les jupons de ces dames  :


jupe volante,
l'air de rien derrière elle
le mistral et moi


Nous entrons ici de plain-pied dans le printemps. La saison est radieuse et chacun.e en profite à sa manière :


la vie est belle...
l'abeille est bien là
à bécoter l'abricotier


De la saison naissante à l'été installé, chaque page offre un hymne à la vie, à la femme, à l'amour :


ce soir en ville
toutes les femmes sont belles
surtout une


André Cayrel se délecte, de tous ses sens, de chaque instant de la vie :


baisers salés
après la mer, les sucrés
pour le goûter


soudain l'odeur
de la voie lactée
la menthe écrasée


Pour quelqu'un d'aussi proche de la nature, les jours plus courts marquent un vrai tournant. Le chant du vent porte alors des accents graves :


coup de vent
la fontaine ne joue plus
la même chanson


Ambiance wabi-sabi. L'heure est aux souvenirs, captés par tous les pores de la peau, nez, oreille, cœur. Mais la nostalgie veut être traitée avec légèreté. En témoigne le clin d’œil de l'auteur forçant malicieusement sur l'allitération  :


foin de l'enfance
le sifflement de la faux
de feu mon père


Et, à travers le coup de crayon enlevé, on s'achemine finalement en couleur vers la froide saison...


l'étang s'assèche
les pattes des flamants roses
s'allongent


...jusqu'à l'illumination, d'ailleurs :


en plein hiver
un décolleté d'été
blanche neige

En dernière page, la surprise d'un haïbun qui nous transporte sur les ailes des flamants roses, figures emblématiques des paysages lagunaires du Sud de la France. Comme une invitation à s'envoler à nouveau, le livre refermé.


monde flottant
un vol de flamants 
relie ciel et eau


...et plus encore ! Le courant passe, assurément. Merci à l'auteur.


**

15 commentaires:

  1. Lu ça après le repas bien arrosé... je flotte, que dis je, je vole!!
    Mille baisers!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir fut pour moi, André. En tout cas, merci pour les baisers !

      Supprimer
  2. Un Vrai Régal pour tous les sens dans tous les sens...
    Même l'arbre sur la photo en a la tête retournée.

    Ce livre va très vite se glisser dans mes mains et parmi ses confrères...
    Très belle soirée Danièle


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellente lecture alors, Yanis ! Bonne fin de soirée.

      Supprimer
  3. Merci, merci de nous le présenter si joliment!
    Cette jupe volante ressemble bien au temps actuel sur mon île.
    Quelles belles images, je vais tout relire.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Colo. Passe un bon moment à la relecture. Bon après-midi !

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Sucré, salé. Il y en a pour tous les goûts...

      Supprimer
  5. La qualité et le ton juste au rendez-vous.

    RépondreSupprimer
  6. Qu'ils sont beaux tous ces petits riens, ces si beaux mots, ces si belles images.
    Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Maïté. Ton message était resté coincé.

      Supprimer