lundi 15 octobre 2012

Shikoku Muchujin-Shikoku Haïku Méguri “Balade – Haïku dans l’île de Shikoku” (24)

SHIKOKU : 21 SEPTEMBRE



Garyu Sanso 
(La maison de la montagne 
du dragon qui dort)


Villa Garyu Sanso  
(ville de Ozu : Sud préfecture d'Ehimé) 

Quel raffinement (suki: raffiné) que la maison de thé Garyu Sanso ! Érigée au niveau du magnifique point de vue de Garyu-buchi, la villa surplombe la rivière Hijikawa, dans un nid de verdure entouré de montagnes.


 Entrée


Mur d'enceinte


Mariage de la pierre et de l'arbre. 
La maison a été construite au 19e siècle mais le jardin existait déjà au 17e siècle. 


 


 
 Salle principale couverte d'un toit de chaume




Lieu des ablutions au milieu du jardin de mousses




  Furo an (pavillon de la vie éternelle) 


La villa pour la cérémonie du thé proprement dite (Furo an) surplombe la rivière. Des arbres vifs lui servent de pilotis.


 Bateau typique sur la rivière Hijikawa



craquement de branches
quelqu'un travaille au soleil
en bas la rivière




 Côté jardin



  Pas japonais




Le pas japonais est ici composé de différents éléments, meules, piliers de temples... débités en rondelles.



mes pas mesurés
sur les meules déjà tièdes
les ombres s'allongent




Chozubachi ou "mur paysage"




La nature s'intègre complètement au décor, ainsi ce "mur paysage" figurant la lune (élément de pierre sphérique), l'eau (pierres qui ondulent), le bateau (pierre horizontale au-dessus de l'eau).


 Porte basse


Certains passages bas vous rappellent à l'humilité, toujours de mise : il faut se pencher, en signe de soumission, pour les franchir.


le pas japonais -
baissant la tête pour passer
sous l'ultime porte

mop (le 17/10/2012)




Rue principale de Garyu Sanso

Plaque d’égout joliment décorée


Va-telle en attraper un ?



ailes mordorées -
trop vif pour mon objectif
la fillette espère


**



Poterie de Tobe (Tobe-Yaki)

Écoute des instructions 
avant la décoration des tasses



 Nos chefs-d’œuvre


 **



L'heure du déjeuner à Tobe
 


Un des mets traditionnels de la région d'Ehimé se compose de viandes grillées ou Yaki-niku. Les non-carnivores préfèrent des crevettes grillées.



Le Yaki-niku


Au dîner, nous aurons du poulet grillé (Yaki-Tori) et de nombreux autres plats, comme à l'accoutumée. Les boissons servies sont le plus souvent du thé, de la bière ou plus simplement de l'eau.

 Yaki-Tori



 
**

Musée de la tuile (Kikuma Kawara) dans la ville d'Imabari

 Kikuma Tawara



 Tambour traditionnel (Taïko) dans le hall d'entrée



 Pensée pour Basho



Tuiles décorées pour orner les bordures de toit




 Four destiné à la cuisson des tuiles



C'est tout pour aujourd'hui !


**

22 commentaires:

  1. Ce voyage est très intéressant et rempli. J'aime bien la premiere tasse à droite mais je ne comrends pas le mots. Il peut être haïku ?
    Bonne soirée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vue, Iris : la première tasse à droite a été décorée par Maïko Gotani, calligraphe. Je ne saurais dire ce qui est écrit.

      Supprimer
  2. Bonsoir, Danièle.

    Reportage intéressant avec des haïkus d'à propos réussis.
    Je me pose toutefois une question : ces paysages, ces "maisons" de standing, ces lieux privilégiés ne seraient-ils pas " sélectionnés " pour vous montrer le meilleur de cette île ? Ma question est sans arrière-pensée, et toute amicale.

    mop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je le pense également, Mop. C'est assurément le meilleur qui nous a été offert. Je ne sais pas vraiment à quoi ressemble la vie ordinaire là-bas.

      Supprimer
  3. le mur d'enceinte
    accouche
    d'une arbre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est extraordinaire, alors que la maison est habitée !

      Supprimer
  4. Que commenter? Tout y est si beau...j'aime beaucoup les arbres vivants qui soutiennent les maisons, et aussi...., et aussi!
    Merci, merci.
    Ceci dit, mon amie japonaise me montre des photos de sa famille, de leurs maisons, c'est fort différent en effet.
    Belle journée Danièle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Colo, tout est superbe ici. Je me doute que la plupart des gens évoluent dans d'autres décors. Bonne journée !

      Supprimer
  5. Que de belles choses à contempler, apprendre, appréhender...
    Même les plaques d'égouts sont magnifiques,l'art au quotidien, la beauté, le symbolisme qui délivre ses messages au long des promenades...
    L'arbre émergeant , très émouvant
    cette petite en quête de papillons, très gracieuse...
    merci pour ce beau partage
    Jacqueline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toujours heureuse de ton passage, Jacqueline. Merci ! Ces deux semaines bien (très) remplies constituaient vraiment un "voyage artistique".

      Supprimer
  6. Fascinant, ces moments du quotidien japonais captés par ta caméra, Danièle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le recul, c'est encore mieux ! Merci, Monika.

      Supprimer
  7. C'est tout, comme tu dis!

    Tout un art de vivre au cœur de la nature.Que de verdure!
    J'aime beaucoup aussi le raffinement de la plaque d'égout et tous ces messages de beauté cultivée mais semblant si naturelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maïté/Aliénor !
      J'ai constaté que les Japonais travaillent beaucoup et se reposent peu, mais alors très peu ! Sans doute ont-ils besoin de cet extrême raffinement pour goûter à plein leurs rares moments de détente.

      Supprimer
  8. +

    le pas japonais -
    baissant la tête pour passer
    sous l'ultime porte

    +

    mop;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup, Mop. Merci ! J'allais dire qu'il manque le mot de saison mais non : en L3, c'est l'hiver.

      Supprimer
  9. Cette maison de thé bleue, ses arbres, ses murs, son jardin... Quelle beauté !

    RépondreSupprimer