mercredi 21 juillet 2010

dans le bénitier
sec
un noyau de cerise

9 commentaires:

  1. @ Marcel et Monika,

    De grenouille, point !

    RépondreSupprimer
  2. Mais attention, peut-être que le noyau de cerise va se changer en prince, on ne sait jamais.

    RépondreSupprimer
  3. @ Monika,

    Et moi en Poucette, mais là ce sera un difficile... Aurions-nous les mêmes lectures ?

    RépondreSupprimer
  4. Fruit de saison ! Avant on y trouvait des boutons de culottes (pas comestibles eux !)

    RépondreSupprimer
  5. où est l'eau bénite, Danièle, l'aurais-tu bu pour faire passer les cerises ?

    RépondreSupprimer
  6. @ Saravati,

    Remarque, je ne mange pas non plus les noyaux de cerises. Trop peur qu'un cerisier me pousse dans le ventre.

    RépondreSupprimer
  7. @ Neko,

    Tu sais bien Neko que je ne m'abreuve qu'à cette source !

    RépondreSupprimer