jeudi 6 avril 2017

GRACE KEIKO / MONIQUE LEROUX SERRES : CHIYO NI, UNE FEMME EPRISE DE POESIE




Édition bilingue français / japonais. Illustrations : Clara Payot. Pippa, 2017, 16 €.
ISBN : 978-2-916506-0.




La poésie de Chiyo ni est déjà parvenue jusqu’à nous grâce à CHIYO NI bonzesse au jardin nu (Cheng Wing fun et Hervé Collet, Moundarren) et Du rouge aux lèvres (Dominique Chipot et Makoto Kemmoku, La Table ronde). Dans ce recueil, Grace Keiko et Monique Leroux Serres découvrent la haïjin sous un jour nouveau. Elles ont choisi la plupart du temps ses haïkus les moins connus, ou les plus représentatifs de sa personnalité.

Spontanéité et fraîcheur …


Quel trésor
mais quel trésor
ces premiers rayons de soleil

Coquetterie…

On se sent belle
mais qu’est-ce qu’on est transie !
Nouvelle tenue d’été

Spiritualité…

Déjà tout en feuilles
à quoi pensent-ils ces arbres
naissance de Bouddha

Sens de l’allusion et de la métaphore…

Le papillon
se perd dans la lande fleurie
Trace d’un rêve

Gravité…

La source est fraîche
Les lucioles s’éteignent
Il n’y a rien d’autre

(Jisei)


Si Grace Keiko et Monique Leroux Serres posent le problème de la traduction, qui comporte toujours le risque de trahir l’auteur, elles donnent à savourer une poésie toute en délicatesse, rehaussée des fines encres de Clara Payot.

Danièle Duteil

6 commentaires:

  1. Je l'ai lu récemment. Un trésor de poésie... que je feuillette fréquemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Monique. J'aime aussi beaucoup les haïkus de Chiyo-ni.

      Supprimer
  2. Beaucoup de charme!
    Bonne fin de semaine. Merci pour la présentation de ce livre.

    RépondreSupprimer
  3. Une belle suggestion de lecture.
    Bonne semaine Danièle

    RépondreSupprimer
  4. Une nature pleine de trésors, où il fait si bon lire de subtils haïkus.
    Merci Danièle!

    RépondreSupprimer