lundi 17 novembre 2014




pourquoi le vent
vient-il pleurer sous ma porte ?
je n'y suis pour rien


jardin secret -
l'érable n'en finit plus
de rougir


**

26 commentaires:

  1. Beaucoup d'élégance et de complicité dans ces haïkus...

    RépondreSupprimer
  2. Les secrets du vent... Quel beau ciel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En ce moment, le ciel et le vent nous en font voir de toutes les couleurs !

      Supprimer
  3. coucher de soleil
    de couleurs pastels et or
    tendresse du soir

    ciel émouvant et haïkus évocateurs !

    RépondreSupprimer
  4. Il pleure de savoir la porte fermée
    Il pleure de na ps pouvoir se réchauffer
    Il pleure de n'être que du vent...

    RépondreSupprimer
  5. Deux haïkus magnifiques, de saison, dehors et dedans si intimement mêlés.
    Merci, Danièle.

    RépondreSupprimer
  6. Trait d'union - c'est peut-être par ce que tu as un jardin secret, que le vent jaloux pleure sous ta porte ?

    Amitié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu aurais peut-être bien raison, Yanis. Amitiés.

      Supprimer
  7. Ce bruit d'étoffe sur la mer
    de :
    Gilles Baudry



    Ce bruit d'étoffe sur la mer

    et de velours
    dans la voix du vent lorsque la marée
    monte à l'étale,
    cette séquence du plain-temps, ces chants
    blessés des oiseaux migrateurs
    qui sont la plus belle preuve du ciel,
    cette insulaire dormition
    d'un angélus qui vous étreint le coeur,
    ces moments d'âme, de cristal :

    tout ce qui fait le fond de l'air.

    Dans le ton de tes jolis haikus, de ta photo...merci Danièle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est superbe, ce poème ! Merci à toi, chère Colo.

      Supprimer
  8. Un vent d'automne souffle sur tes mots, pour mon plus grand plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il ne soufflera pas autant que l'année dernière, où nous avons connu tempête sur tempête.

      Supprimer
  9. Ce vent de novembre, pleurait-il à chaudes larmes ?
    Bonne journée Danièle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vent de novembre ne tient pas la route, cette année.
      Bon vent, minik do !

      Supprimer
  10. La course folle du temps
    attise les nuages.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. arbres nus
      les Champs Élysées inondés
      de lumière

      Supprimer
    2. Both grand!
      __I truely enjoyed the "secret garden" haiku... no verbs! _m

      Supprimer
  11. pourquoi le vent
    vient-il pleurer sous ma porte ?
    je n'y suis pour rien


    jardin secret -
    l'érable n'en finit plus
    de rougir

    Je découvre votre blog et j'aime...beaucoup...
    Amicalement
    Jacques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci infiniment, Jacques. Votre blog est également bien séduisant.

      Supprimer
  12. Même le vent s'intéresse à toi Danièle !
    Voilà pourquoi il vient pleurer .
    Moi,je viens pour rire de joie, de te lire et de découvrir d'autres artistes .
    Je t'embrasse . Yann

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une visite qui me fait bien plaisir, Yann ! Je t'embrasse également.

      Supprimer