dimanche 1 juin 2014

Tanka



juste quelques rides
à la surface de l'eau
déjà l'autre rive
en voguant je n'ai pas vu
le soleil au ras des aulnes

**

19 commentaires:

  1. Réponses
    1. Heureuse de ce passage chez moi, Saravati. Merci !

      Supprimer
  2. Vraiment très très beau, Danièle. Et quelle beau raccourci de l'existence humaine!

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Toute traversée est une aventure. De quoi l'autre côté sera-t-il fait ?

      Supprimer
  4. Splendide... et rêvons d'avoir toujours le temps de voir le soleil ainsi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aime surtout en son zénith. Bel été ö !

      Supprimer
  5. Réponses
    1. Ballotés d'un bord, de l'autre, cherchant une explication... Peut-être à samedi ?

      Supprimer
  6. Oui ton poème évoque avec délicatesse le temps qui passe, et nous invite à en prendre conscience.

    Belle journée Danièle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie... juste le temps d'une traversée... Bon début d'été, Yanis.

      Supprimer
  7. C'est fort joli, oui!
    Avant de toucher l'autre rive, admirer les rides qui y mènent....
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même dans les rides de l'eau, il se passe quelque chose. Merci, Colo !

      Supprimer
  8. Grand tanka, Daniele! _m

    pads flutter
    across its reflective face
    pond lilys


    RépondreSupprimer