samedi 5 avril 2014

Promenade côtière





 

photo ratée
dommage
pour la violette

scintillement
sur les herbes sauvages
la bave d’escargot

une coquille d’œuf
sur les aiguilles de pin
de quel oiseau ?

sentier d’ajoncs
deux pêcheurs remontent un sac
rempli de coques

la marée montante
soulève des tapis d'algues
soleil au déclin

fichées dans la vase
des squelettes de bateaux
au loin le coucou 


**

Magyar
 
low tide
in seeing things that were
this source


marée basse
voir
ce qui est à la source

(trad. Danièle D.)

**

18 commentaires:

  1. Une belle flânerie en haïkus... et en photos, Danièle! Des teintes bretonnes bien douces à partager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Monique. Les éclaircies se font plus nombreuses, et les textes aussi.

      Supprimer
  2. Ces petites anecdotes" haïkusées" et ces quelques pas sur la plage bretonne nous font beaucoup de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le paysage côtier est tellement varié, ici ! Par endroits, la côte me fait penser à celle de Shikoku au Japon.

      Supprimer
  3. low tide
    in seeing things that were
    this source

    The photos and haiku... natural. _m

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. These things, Magyar, and so many lovely others !

      Supprimer
  4. Ces petits riens
    qui font une belle suite de haïkus...
    Bon dimanche Danièle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, minik do. Ces moments de promenade sont essentiels.

      Supprimer
  5. Rien que du bon ! Un petit faible pour le dernier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Marcel. C'est aussi mon préféré.

      Supprimer
  6. Echappées marines
    Ponctuées de violettes
    Tous les sens en éveil
    grâce à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Aliénor. Les parfums manquent, peut-être.

      Supprimer
  7. Des photos pour se promener en rêve en attendant de mettre les pieds sur le sable.
    Bel haïku au déclin du soleil.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le haïku est bien pratique pour prendre des notes pendant la balade. Merci de ta visite, Tania.

      Supprimer
  8. En ces jours c'est celui de l’escargot qui me parle! :-)

    Traces, belles traces que le sable retient. Merci pour la belle balade!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Escargots de terre et escargots de mer... chacun laisse sa trace. Merci, Colo !

      Supprimer