mardi 8 octobre 2013




couchant
une seule trace
de son passage

**

8 commentaires:

  1. +

    Bombardement en forêt
    les cônes des pins tombent
    autour de nous.

    +

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ici aussi ! A chaque coup de vents c'est la mitraille.

      Supprimer
  2. En tout cas, une belle trace de cet instant, Danièle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Monique. Les écureuils ont un appétit monstrueux !

      Supprimer
  3. Il a laissé un tout petit peu pour ... le suivant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les trognons pleuvent ! Bonne journée, Monika.

      Supprimer
  4. Sur la paille sèche
    L'herbe surgit
    Pin égaré

    RépondreSupprimer