mercredi 22 mai 2013

Le singe renifle en hiver

Depuis mon départ, les muguets ont fleuri puis se sont flétris, les fleurs du camélia,  une à une épanouies, une à une sont tombées. Mais, au fond du jardin, l'oranger du Mexique offre l'éclat vernissé de ses feuilles et ses suaves exhalaisons me régalent, entre deux averses.


ooooo


En mon absence, d'autres événements se sont produits. Par exemple, la sortie en librairie du premier livre de l'AFAH*, Le singe renifle en décembre, haïbuns et autres textes de Salim Bellen, coédition Unicité/AFAH. Le feuilletant, chacun pourra y respirer aussi de doux parfums, venus de Colombie...


Des clochettes rouges ;
le colibri rend visite
à toute la grappe


Quatrième de couverture :

"En ce début de l'année 2007, Salim Bellen met la dernière touche au recueil intitulé Le singe renifle en décembre, un recueil de haïbuns, précise-t-il, tout en affirmant bien honnêtement qu'il méconnaît passablement ce genre : "[...] haïbun, un terme dont je connais mal la signification", concède-t-il, dans La chatte de Daniel. Cependant, l'expérience vaut pour lui d'être tentée et c'est avec enthousiasme qu'il confie : "Je trouve stimulant de présenter la perle, si c'en est une, sans l'extraire de l'huître." Quelle jolie métaphore pour approcher ce genre litéraire ! Qui exprime plutôt bien l'esprit du haïbun..."


Danièle Duteil

*http://letroitchemin.wifeo.com





Salim BELLEN : Le singe renifle en décembre, haïbuns et autres textes, présenté par Danièle Duteil et Daniel Py, 203 p. ill., coédition Unicité /AFAH, avril 2013 ; ISBN : 978-2-919232-42-0, 17,50 €.

www.editions-unicite.com


ooooo

2 commentaires:

  1. Je n'avais jamais entendu parler de haïbun jusqu'à ce soir.
    Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer