dimanche 5 décembre 2010

**

hall du Père Noël
sur les genoux du barbu
l'enfant hurle


**

6 commentaires:

  1. Il dit à la perfection le paradoxe. L'adulte regarde, se dit que l'enfant va être émerveillé... Patatras. L'enfant à peur ! Du vécu.

    RépondreSupprimer
  2. L'enfant aurait-il pleuré
    sur les genoux de Saint Nicolas ?

    RépondreSupprimer
  3. à Ötli,

    Pauvres gosses alors ! Qu'est-ce qu'on peut les traumatiser...

    RépondreSupprimer
  4. @ minik do,
    Pas de Saint Nicolas par ici, ni de père fouettard
    Que des pères Noël, de plus en plus jeunes.

    RépondreSupprimer