jeudi 19 juillet 2012

Congé estival... A bientôt



dans la nuit d'été
le silence des insectes
la lune s'esquive


partir
pourquoi partir ?
course des nuages


valise légère
surtout ne pas oublier

le carnet haïku

(Danièle)

**




midi -
un héron planté
dans la vasière

vol chaloupé
du busard des roseaux
le soir descend

soudaine chaleur
leurs cris rauques

dans la héronnière

stridulations

la transplantée crie-t-elle
son mal du pays ?

le puissant parfum

de la roquette de mer
ses modestes fleurs 



(Danièle)


** 


une buse magicienne
tire de son chapeau
des chardons ardents



peur de se mirer :
le héron fait des ronds
dans l'eau...


** 


Prairies.
La buse sur le piquet,
immobile.

** 


incursion sauvage
dans mon jardin de ville
un jeune faucon

**

mercredi 18 juillet 2012



zone naturelle
franchir la barrière de galets
avant le plongeon

les chardons
courbes sous la brise
une buse rôde

**



l'odeur sauvage
de la mer brassant les algues
la foule est ailleurs

dans l'arrière dune
un tapis de fleurs bleues
pourquoi ces piquants ?

même en l'air
le héron sous ses grands airs
a l'air d'un bâton


**

mardi 17 juillet 2012

rythme des vagues
très haut les cris
d'invisibles oiseaux


une femme passe
son parfum tue
celui de la mer


site protégé
entre mauves et chardons
des peaux de lapins


à vélo
sur le sentier pierreux
derrières sensibles
s'abstenir

**
bruit du sécateur
entre les vrilles le ciel 
bleu

(Danièle) 


**


l'air humide
percé par les vrilles
des cigales


** 

remis en place
le ressort rouillé
de son vieux sécateur


** 

JEA 
à midi et à minuit
les deux aiguilles plantées
au coeur de l'horloge

**

lundi 16 juillet 2012

Vel d'Hiv
une chape de plomb
en plein été


Budapest
le criminel nazi
presque centenaire




(Danièle)



**




Ongles dans la terre
pour creuser - femmes frappées
par son fouet.



Ma famille en fuite -
échappant de justesse aux morsures
du nazisme.

** 

Claudie

touchée en plein coeur-
mon grand-père maternel
décède à Auschwitz
 
** 

Réécouter Jean Ferrat:

.. Que le sang sèche vite en entrant dans l´histoire
Et qu´il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m´arrêter?
L´ombre s´est faite humaine, aujourd´hui c´est l´été
Je twisterais les mots s´il fallait les twister
Pour qu´un jour les enfants sachent qui vous étiez...

Ne jamais oublier.

**


Le devoir de mémoire : plus jamais !

** 

Continuer à informer les jeunes générations.

**

Son petit sac de courses -
le croiser dans l'escalier
le criminel nazi
**

samedi 14 juillet 2012

au loin
le bruit du feu d'artifice
vent froid sur la plage

**



14 juillet
le discours officiel avant
les pétards mouillés




fête de la nation
L'attrapeur de libellules
à mon chevet


défilé
après les tambours de la pluie
la fanfare




14 juillet
je vais acheter ma baguette
sans tambours ni trompettes





honneurs à la nation
les nuages défilent
en rangs serrés

**

vendredi 13 juillet 2012

vendredi 13
la pluie bat
sur la tête des sardines

**
économie à la dérive -
les arbres dansent
dans les flaques

**

jeudi 12 juillet 2012



tout le monde
se les gèle
les citrons tout petits

été pourri
le crapaud dans la mare
ne dit rien

le cri
des criquets
me manque

la soirée s’étire
côte à côte nous regardons
les photos des enfants

**

été sans chaleur
je respire
un bouquet de lavande

**

mercredi 11 juillet 2012




**

Monique

Les oiseaux-blancs
dans le caféier - je ferme
mon livre sur la guerre

** 

 Maïté/ Aliénor

  1. feu d'artifice
    sous les tamaris
    plumes et duvets d'été.
    **


  2. oublier la canicule
    en lisant La nuit la neige

    **


  3. Les choucas
    chassés du jardin,
    la pluie vient.
  4. **


    Sous le rose une pause -
    du bleu au ciel
    pour un été gris

    **

mardi 10 juillet 2012


pourpiers en fleur
la brise matinale
de plus en plus froide

**

lundi 9 juillet 2012

travail nocturne
cette mouche qui me harcèle
quel boucan !

après le désherbage
compter
les piqûres de moustiques


plus de nid
dans le chêne vert
taille estivale




**


désherbage
près du baril d'eau de pluie
crèchent les moustiques


**

Mon jardin sauvage.
Herbes sauvages,oiseaux
y vivent heureux.



**

dimanche 8 juillet 2012

samedi 7 juillet 2012




**


rose trémière
l’abeille visite
tous les étages

**

vendredi 6 juillet 2012



**


Cette vie -
avec ses perles de pluie
et ses pleurs.

**
encore la pluie
sur le fil le caleçon
s'allonge

**
l'heure creuse
chaque bruit décuplé
dans le matin calme

**

mardi 3 juillet 2012

L'écho de l'étroit chemin N° 4, juin 2012, est paru.

Journal trimestriel en ligne 
de l'Association Francophone des Auteurs de Haïbun (AFAH),
l'étroit chemin

letroitchemin@wifeo.com

Pour accéder à la lecture, suivre le lien :

https://docs.google.com/file/d/0BxVlVRIF5o_2N2piUkFfUEx3N2M/edit

** 

M.O.P.

traces blanches
sur le paillasson,
son passage.




**


craquement
longtemps nous l'avons cherchée
cette barrette

**
travail soutenu
levant les yeux un instant
être papillon

**

dimanche 1 juillet 2012


 
1er juillet
le râteau de l'antenne
déchire un nuage


son vieil agenda
le garder
rien que pour son écriture


"Mistral gagnant" (1)
les notes s'égrainent comme
des rires d'enfants

(1) : Chanson de Renaud

**